LA VENGENCE DE SARRA6 et fin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

LA VENGENCE DE SARRA6 et fin4-DEBUT DES HOSTILITESUn nouveau jour se lève et comme tous les jours, tout le monde s’affaire et s’occupe comme d’habitude à régler et organiser les taches quotidiennes de la journée.Sarra quant à elle, elle est d’humeur joyeuse. Elle attend avec impatience la fin de sa journée. Elle attend le moment où elle va commencer à se venger, à faire payer à son mari l’indélicat faux pas qu’il a commis. Elle a imaginé un plan qui ……. Ne mettons pas la charrue avec les bœufs. Je vous laisse découvrir la suite de mon histoire ! !Ce fameux lundi, comme à son habitude, Le mari de Sarra se leva aux aurores pour se rendre comme d’habitude à son travail. Et à 8h, Sarra immergea de son sommeil et des rêves qu’ils l’ont excité. Rien que de repenser à tout ce qu’elle à vécu hier…… Wahhh, un frisson lui chatouilla le dos. Un agréable frisson, qui la fit mouiller d’avantage. Elle laissa alors sa main droite partir en exploration de son petit nid d’amour. Dans sa tête se bousculaient les événements de la veille avec le progamme qu’elle s’été fixé de faire ce soir avec Claude et Angès.« Allez débout ! Tu as devant toi une journée qu’il ne faut pas rater ! »Sur ces mots, Sarra saute du lit, fait un brin de toilette. Après un petit déjeuner rapide, Sarra se met à préparer le diner du soir. Elle prépare en entrée une salade « tunisienne ». Comme suite elle a décidé de concocter un ragout de viande, qu’on appelle ici de la « KAMOUNIA », avec du riz blanc en accompagnement. Pour le dessert elle à prévu de la glace. C’est un menu, facile et rapide à préparer et qui sera aux yeux de ses amis quelque chose d’exotique.A 19h lorsqu‘elle revient de sa journée de labeur, elle trouve son mari à la maison devant la télévision.« Chéri, se soir nous avons des invités pour diner ! C’est un couple d’amis qui nous font la surprise de passer leur vacance sur notre île sans nous le dire. Ils m’ont appelé hier, et j’ai passé la journée avec eux dans leur hôtel. Mais sûr, que Nadine été avec moi !! Et se soir on veut te faire la surprise !! Peux tu chouchou, faire la table pour diner. Moi je vais les chercher, j’en aurai pour une bonne demi-heure. » Dit-elle en se dirigeant vers sa chambre pour ôter sa tenue de travail.Rapidement elle enfile une chemise bleu clair en soie et une minijupe noire. Quand elle se précipita pour prendre les clés de la voiture, elle fit une bise rapide à son mari qui constata que Sarra ne portait pas de soutien gorge. Il attribua cette oubli a la rapidité avec la quelle son épouse s’est changé !A peine a-t-elle quitté le domicile conjugal que son mari s’est mis à dresser la table. Un sourire se dessinait sur ses lèvres alors qu’il essaye de deviner qui de leurs amis leur a fait cette surprise. Arrivée à l’hôtel, Sarra trouva ses nouveaux amis qui l’attendaient à ‘entrée de la réception. En la voyant arriver, ils se précipitèrent pour prendre place dans l’automobile. Claude pris place à ses cotés, et son épouse pris la place derrière le conducteur.A peine assis, il avança ses lèvres pour lui offrir le plus doux de ses baisers.« Non pas ici !!! On peut nous voir » Dit Sarra en lui tendant la joue.Claude ne manqua pas de lui faire un gros bisou.Après les salutations d’usage, ils se mettent en route vers la maison de Sarra. Tout en discutant, Agnès voit la main droite de son mari qui glisse doucement sous la minijupe de la conductrice. Celle-ci ne fait rien pour l’en empêcher.« A ce que je vois, le jeu à commencer ! » Dit Agnès en saisissant les seins de Sarra et en la plaquant au dossier de son siège.« Oh !! Dit Sarra, vous… Je veux dire, quelle bonne surprise !! »« Claude ! Elle ne porte pas de soutien cette cochonne !! »« Non c’est pas une cochonne, c’est une vraie salope, car ici aussi elle est sans protection » Dit Claude tout en chatouillant le clito de Sarra qui durci doucement.« Oui ! Je suis votre cochonne, votre salope, votre trainée, votre……. Pute ! Ce soir on va faire les folies de nos corps, mais soyez patient s’il vous plait !! Notre plaisir sera plus grand !! Au fait Agnès j’espère que tu n’as pas oublié ton appareil photo ?? »« Pas de soucis ma belle, j’ai tout ce qu’il faut ! » Répond – elle, tout en caressant et en pinçant délicatement les tétons de leur conductrice qui deviennent durs.« S’il vous plait, calmez – vous, car vous risquez de me faire jouir ! Et je tiens à finir la soirée en bonne santé ! »Sur ces mots, chacun reprend une position correcte pour poursuivre le chemin jusqu’à la maison de Sarra, qu’il atteigne au bout de quelques minutes, pendant que Sarra leur explique dans les grandes lignes le programme qu’elle a prévu pour ce soir.En poussant la porte de la maison, Sarra voit son mari entrain de mettre les dernières touches à la table à manger. Elle fait donc les présentations :« Chéri, je te présente Claude et Agnès !…….. Claude, voici mon mari !! »Elle voit alors son époux qui cherche dans sa mémoire le souvenir de la connaissance de se couple. Se dessinaient alors sur se tête les traits de l’ignorance.« Tu ne te rappel pas ?? Ah oui ! C’est vrai, canlı bahis şirketleri vous ne vous êtes échangé que des mails, il y a que moi qui ai vu sa photo ! Tu ne te souviens pas ?? Je vais t’aider, Claude est le créateur du blog au quel tu as envoyé, sans mon accord, deux de mes photos ! »En entendant cela, le visage de mon chéri passe en quelques secondes, du rouge au jaune pâle. Sa mâchoire inférieure s’affaissa de quelques centimètres. De mon index droit, je lui relève le menton pour remettre en place cette bouche bée.« On…….. On est quel jour ? » Réussi – t – il enfin demander.« Lundi, chéri, Lundi 16 août ! »Il se frappe alors le front avec la paume de sa main droite.« J’avais oublié ! Vous m’avez dit que vous serez sur notre île le 15 !! Mais quel con je suis !! Tu……. Tu as passé la journée d’hier avec…….. Eux ? Avec ………. Nadine ? »« Il va sans dire chéri, et j’ai pris mon pied comme il se doit. Claude sait y faire !! » Lui lance Sarra à la figure.Le visage du mari blêmi encore plus. Il n’arrive plus à avaler sa salive.« Chéri, je vais faire le tour de la maison à nos amis, toi en ce temps la, je te serai reconnaissante de réchauffer le dîner. La salade est dans le frigo et notre suite se trouve dans le four……….. Et s’il te plait tu enlèves le 4ème couvert ! »« Ah ??? Tu ne dineras pas avec nous ??? »« Non !! C’est toi qui ne dîneras pas avec nous…. Tu seras notre serveur ! » Dit Sarra en saisissant le « tape mouche » qui se trouvait sur la commode du couloir.A peine a – t – il voulu émettre une protestation, que Sarra lui donne un coup avec la tapette sur les fesses.« Tu fais ce que je te dis ! »« Mais…. »« Non ! Tu dois dire à présent « oui maitresse » ! »« Bon…. »Sarra ne lui laisse pas le temps de finir sa phrase, qu’elle lui donne un coup assez fort de tapette sur la main droite.« On dit « Oui maitresse » !…………. D’ailleurs à partir de maintenant tu ne diras que « oui maitresse » à tout ce qu’on te demandera ! Moi ou mes amis ! Compris ! »« Oui…. Oui maitresse ! »Sarra sourit en voyant le visage de ses amis sur les quels elle peut lire un mélange de surprise, d’incrédulité et d’amusement suite à cette scène qu’ils viennent de vivre entre Sarra et son époux.« Allez, suivez moi, je vais vous faire le tour de propriétaire ! Alors comme vous pouvez le voir, ici c’est notre salon avec ses nouveaux meubles, qu’on a acheté il y a quelques semaines. Bon suivez moi à l’étage » Dit Sarra en prenant d’assaut l’escalier.Le malheureux époux est dans la cuisine entrain de réchauffer le dîner de la soirée, tout en tendant l’oreille pour essayer de suivre la conversation qui se tient entre le couple d’amis et Sarra. Entre deux éclats de rire, des deux femmes, il entend des bribes de phrase comme « non…. Pas ici…. Mais mon mari on attend…. Oui c’est bon…… ». Un sentiment de jalousie s’empare de lui. Un sentiment très fort. Il serait capable de leurs briser les os. Mais la raison l’emporte quand même. Il se dit que c’est le prix à payer pour la gaffe qu’il a faite. Et s’il faut simplement de dire « Oui maitresse » pour rendre Sarra heureuse, qu’à cela ne tienne, il le dira autant de fois qu’elle le souhaite. Plonger dans ses réflexions, il ne se rend pas compte que le petit groupe avait regagné la salle à mangé et qu’il et elles se sont mis à table.En clinquant de son couteau, le verre en cristal, Sarra hurle :« Alors ça viens ? »D’un rire bruyant, Agnès s’esclaffe en disant : « Il n’a pas trouvé le bouton pour allumer le gaz, hahaha !!! »D’un pas pressé et la tête basse, son mari présente la salade à Sarra. Puis il la présente à Agnès pour enfin la mettre devant Claude pour qu’il se serve.« Alors, voici notre salade. La salade tunisienne, avec poivron, tomate et oignon coupé en petit dé. Tout cela agrémenté de quelques épices dont j’ai le secret. » Dit Sarra avant de rajouter « AU fait, chéri, que nous propose – tu à boire ?? »« Oh excusez – moi maitresse ! Puisque votre plat de résistance c’est de la viande, je vous suggère du vin rouge. Que diriez – vous d’un MAGON 1996 ? »En jouant le jeu, Sarra répond : « Je crois que cela est une bonne idée ! Veuillez nous en servir ! »« Agnès, ton mari t’as raconté se que nous avons vécu dans les toilettes ? »« Non, pas en détail ! » Répond Agnès, avec un grand sourire au bout des lèvres « J’attendais…. Je voulais l’entendre ta voix. Je voulais savoir comment tu l’as vécu, ce que tu as ressenti ! »« Eh bien alors voila l’histoire ! »C’est alors que Sarra fit un récit détaillé de sa première expérience avec Claude. Comment ils sont allés aux toilettes et comment elle lui a sauté dessus. Puis elle détail comment il l’a prise en main et comment il a su l’échauffé. Ensuite elle fait le récit de la présence de ce cinquantenaire qui se trouvait dans les WC, sa surprise et l’audace de Claude en lui demandant de venir se joindre à eux. Sarra raconte tout ça en jetant de temps en temps des coups d’œil à son mari et elle se délectait de voir les traits de son visage qui se déformaient au fil du récit.Lorsque la suite fut servie, Sarra donna canlı kaçak iddaa les détails de leur mets :« Alors là, vous avez devant vous de la « KAMOUNIA », c’est plat de viande d’agneau, cuit à la sauce rouge et avec du cumin comme épice. On peut l’accompagner avec du riz blanc, que j’ai fais sauté au beurre avec un peu d’ail coupé en dé »Agnès écoutait attentivement les paroles de Sarra tout en vidant verre après verre le vin qui le pauvre mari de Sarra lui servait. Tout au long du récit de Sarra, Agnès ne cessait de se frotter les cuisses l’une contre l’autre. Elle sentait que son entrejambe devenait de plus en plus humide. L’histoire de Sarra avait le chic de l’émoustiller, de l’exciter.Puis Sarra relata comment ils ont failli être surpris en plein action par de jeunes enfants mais heureusement, leurs parents leurs ont demandé de revenir eu leurs pas. Et enfin vient le bouquet final, où elle fait le récit, l’éloge, de la toute dernière expérience que Claude a bien voulu lui faire vivre.« As-tu déjà essayé une double pénétration ma chère Agnès ?? »« Une queue dans ma chatte et l’autre dans mon cul ?? Oui bien sûr ! C’est assez courant pour nous !! »« Non !! Deux queues dans le même orifice, dans ta moule ? C’est vraiment un truc que tu dois essayer ! C’est le pied géant ! Tu verras ! Quand tu le vivras, tu te souviendras de cette soirée. » Dit Sarra en fixant de son regard la tête de son mari qui blêmit, qui devint jaune puis rouge… Puis elle rajoute « Fais attention, il faut que l’un des deux soit un peu expert en la matière ! » Dit – elle avec cette voix comme ci elle était experte en la matière.Pendant que le mari, débarrasse les assiettes vides de la suite, Sarra lui dit : « Comme dessert il y aura de la glace, vanille – chocolat. Je te prie de nous préparer 3 coupes ! »« Oui maitresse ! »Lorsqu’il sert les coupes à glaces Sarra émet une remarque :« Vous ne trouvez pas qu’il manque quelque chose ??? Oui je crois qu’il manque une petite douceur……… Un coulis de…… Sperme !!!! Alors je vous prie, monsieur le serveur, de nous en décorer ! Comment ?? Tout simplement en taillant une pipe à ce cher Claude. Quand vous aurez récupéré le précieux liquide dans votre bouche, vous en étalerai sur nos glaces ! Mais faites vite avant que tout cela me fonde !! »Incrédule, le mari ne croit pas ce qu’il vient d’entendre.« Pardon…… Pardon……. Maitresse ? Ai-je bien compris ?? »« Si tu le fais pas, je le ferai……….. Mais gare à la punition qui t’attend ! »Tout le monde voit qu’il réfléchi intensément à la suite qu’il va donner.« Cela commence à fondre ! On va pas y passer la nuit ! » Rajout Sarra.Avec la mimique de dégout qui se dessine sur ses lèvres, il s’avance vers Claude, qui se relève pour baisser son pantalon et mettre à jour une verge à demi bandée. Après quelques secondes d’hésitations, il embouche cette queue et lui imprime des mouvements un peu long au gout d’Agnès qui le fait remarquer à Sarra.« Chéri, allez plus vite ! Pompe-le à fond ! »« Doucement… Doucement avec tes dents ! ……… Oui…….. Il apprend vite………… C’est presque aussi bien que si c’était ma femme ! Oui…………. Oui…………. Oh OUIIIIIIIIIII ! »C’est alors que Claude décharge toute sa semence dans la bouche du mari, qui se relève aussi tôt pour laisser couler un filet de sperme sur chaque coupe de glace. Puis du revers de la main droite, il s’essuie la bouche tout en se dirigeant précipitamment vers la cuisine pour se rincer la bouche.« Bon les enfants ! Notre diner c’est agréablement bien passé, je vous propose, puisqu’il fait bon ce soir, de prendre un bain de nuit ! »« Mais nous n’avons pas prévu de maillot ! » Proteste Agnès.« Ma chère Agnès, par définition un bain de nuit se fait dans le plus simple appareil. Donc je ne crois pas qu’il te faille autre chose que se que tu as sous ta robe ! »Dit Sarra avec un petit sourire au coin des lèvres.« Allons ! C’est parti ! » Dit en se levant ce cher Claude, et en prenant la direction de la porte d’entrée.Agnès et Sarra traînent un peu pour sortir mais une fois arrivées à la voiture, Sarra tend les clefs à Claude :« C’est à toi de conduire ! Je me sens un peu joyeuse et je ne veux pas finir la soirée à l’hosto ! Le chemin et facile : Là maintenant tu va tout droit. Au premier stop tu tourne à droite et puis tout droit quand tu apercevras les premiers hôtels je t’indiquerai la suite. »Sans plus attendre Sarra prend place sur la banquette arrière de son véhicule. Agnès a tout de suite compris le message et elle s’engouffre au près de sa nouvelle complice. « Sarra a de la suite dans les idées ! Et moi j’adore quand on est coquine ! » Pense-t-elle en s’asseyant.C’est avec grande difficulté que Sarra s’est retenu de prendre Agnès dans ses bras car il y avait son mari qui les observait sur le pas de la porte. Après tout ce qu’il venait d’entendre, elle pensait, et à juste titre, qu’un geste de plus de sa part aurait tout foutu en l’air. Toutes ses révélations en une seule soirée, c’en était trop pour le petit mari.A peine la voiture commence à bouger et qu’elle a senti que Claude accélérait, canlı kaçak bahis qu’elle se jette sur Agnès en collant ses lèvres aux sienne dans le plus fougueux des baisers qu’elle a eu l’occasion de donner. Puis elle recula un peu dans l’habitacle serré de la voiture, pour donner un peu la chance à Agnès de s’allonger. Pas besoin de se parler, tout est dit dans leurs regards. Agnès enlace le cou de Sarra pour lui signifier tout son désir de la sentir, de sentir son envie d’elle.Sarra commence à la caresser. Son intention était claire. Gouter aux délices d’Agnès, qui pour facilité la tâche, cale bien ses épaules sur le siège arrière de la voiture puis écarte au maximum les jambes. Les caresses de Sarra se firent de plus en plus érotiques. Elle progresse lentement vers les parties intimes d’Agnès qui se laisse faire tout en appréciant ce moment. Elle remue lentement la tête de droit à gauche en poussant des soupirs de bienêtre. Car elle savait que plus la jouissance tardait à venir, plus intense serait le plaisir lorsque sa jouissance explosera. Sarra prend un soin particulier à la caresser autour de ses zones érogènes, qu’elle connaissait assez bien car tous les corps se ressemblent.Sarra a l’air de s’extasier toute seule. Elle poussait de petits cris d’admiration à chaque fois qu’Agnès sursautait lorsqu’elle stimulait par de brefs instants fugaces les zones sensibles avec sa langue. Le message est en ne peut plus clair. Agnès veut jouir de ses caresses, de cette langue. De ses mains elle guide la visage de Sarra à l’entrée de son intimité. Celle-ci passe tout doucement sa langue sur les lèvres intimes de la belle Agnès, qui redouble le volume de ses ahanements. Avec ça langue, aidé par deux doigts de la main gauche, elle commence à faire des va-et-vient. Doucement puis de plus en plus vite.« Oh ouiiiiiii c’est si bon se que tu me fais là………. Pinces moi les tétons………. Oui !!! » Cri Agnès.Claude ne sait plus où donner de la tête. Suivre là route ou suivre les ébats saphiques qui se déroulent sur la banquette arrière de la voiture. Entendre Agnès qui hurle en continu exprimant un orgasme des plus torrides, le rend un peu mal à l’aise. A deux fois il a voulu s’arrêter pour étouffer les plaintes de son épouse de sa queue toute raide. Mais il n’a pas voulu être égoïste et l’a laissé prendre son pied comme elle en a envie, comme elle le désir.Résonne dans l’habitacle de la voiture les plaintes des deux femelles en chaleur qui se donnent mutuellement du plaisir. Les sons vont crescendo jusqu’au moment où Agnès cri tellement fort à faire vibrer les fenêtres de la voiture sous la puissance de l’orgasme que vient de lui donner Sarra.« Ah je jouiiiis ! Oui plus profond ton doigt !! Oui………… Salope, tu cachais bien ton jeu……… Ouiiiiii !!!! »« Faites moins de bruits les filles…… Vous allez me faire jouir ! »Hurle Claude, pour se faire entendre avec tout ce vacarme.Deux minutes plus tard, Claude annonce qu’ils sont bientôt arrivé à bon port.« Au prochain rond-point tu fais demi tour comme si on rentrait puis tu prends le premier chemin sur ta droite. Au bout il y a la mer !! » Lui explique Sarra qui s’essuie du revers de la main le visage tout barbouillé des preuves de la jouissance de son amie.Claude arrête la voiture. De par les feux de la voiture, il voit que sur sa droite il y a une cabane en bois. « C’est surement un Snack ! » Pense-t-il. A 50m devant lui, il voit que la mer ondule tranquillement, paisiblement.Quand Agnès relève la tête après avoir réajuster ses vêtements défait, elle voit que Sarra est entrain de courir en direction de la mer en s’arrêtant quelques secondes pour se défaire du peu d’habits qu’elle porte. Sortant alors rejoindre son mari, elle entend alors le plongeant que vient de faire leur jeune amie.« Vous attendez une invitation ? » Cri Sarra. « Allez ramenez vos fesses, l’eau est trop bonne !! »Claude et Agnès jettent un coup d’œil au alentour. Ne se trouve sur la plage qu’un groupe de 4 personnes qui sont entrain de jouer aux cartes près d’un feu de camps. Ce qui les encourage à aller rejoindre leur amie qui barbotte paisiblement dans la mer. Une fois au bord de l’eau, Claude et Agnès laissent tomber leurs vêtements et s’avance doucement pour rentrer dans l’eau fraîche.« N’ayez pas peur ! Il n’y a pas de rocher ou quoi que se soit d’autre. On est sur la meilleure plage de l’île ! » Dit Sarra.Prenant son courage à deux mains, Agnès plonge pour rejoindre Sarra. En ressortant de l’eau, elle s’accroche à son cou et lui imprime un langoureux baiser. En voyant cela, Claude se décide aussi à les rejoindre et à profiter de ses deux belles créatures et s’associer à leurs plaisirs. En insérant sa tête entre ses deux femelles en chaleur, il prend la place de son épouse et force les lèvres de Sarra avec sa langue pour lui donner un baiser tant désirer après tout ce qu’il a aperçu et entendu des jeux entre ses deux femmes lorsqu’elles étaient sur la banquette arrière de la voiture.Jalouse, Agnès qui se sent délaissée par ces partenaires, les regarde s’embrasser fougueusement, puis elle décide de venir se mêler à leur étreinte. Elle repoussa avec douceur le visage de son amie Sarra pour prendre sa place, pour coller ses lèvres à celles de son mari. Sarra laisse volontiers sa place à sa rivale, une rivale qui a tous les droits sur elle

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

mersin escort izmir escort bayan escort izmir izmir escort sex hikaye escort mecidiyeköy film izle taksim escort bakırköy escort sex hikayeleri bakırköy escort hurilerim.com bursa escort bayan görükle escort bursa escort bursa merkez escort bayan şişli escort mecidiyeköy escort mecidiyeköy escort ankara escort etimesgut escort beylikdüzü escort şişli escort seks hikayeleri kızılay escort çankaya escort otele gelen escort Antalya escort antalya rus escort etiler escort Hacklink Hacklink panel Hacklink kuşadası escort bayan porno porno Escort bayan Escort bayan bahisu.com girisbahis.com kırklareli escort kırşehir escort kocaeli escort konya escort kütahya escort malatya escort manisa escort maraş escort mardin escort mersin escort görükle escort bayan escort escort escort travestileri travestileri sincan escort dikmen escort bornova escort balçova escort mersin escort canlı bahis gaziantep escort gaziantep escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort xnxx Porno 64 alt yazılı porno bursa otele gelen escort bursa escort bayan porno izle Anadolu Yakası Escort Kartal escort Kurtköy escort Maltepe escort Pendik escort Kartal escort şişli escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri ankara travesti linkegit kocaeli escort kocaeli escort Escort ankara Ankara escort bayan Ankara rus escort Eryaman escort bayan Etlik escort bayan Ankara escort bayan Escort sincan Escort çankaya escort Escort